Subventions de recherche individuelles du Réseau africain de consolidation de la paix 2023 (jusqu’à 15 000 $)


Date limite : 10 février 2023

Les candidatures pour les bourses de recherche individuelles du Réseau africain de consolidation de la paix 2023 sont ouvertes. Le Réseau africain de consolidation de la paix (APN) du Conseil de recherche en sciences sociales (SSRC) invite les chercheurs africains, les analystes politiques et les praticiens travaillant dans les universités sur les questions de conflit et de consolidation de la paix et les instituts de recherche à soumettre des demandes de bourses de recherche ; ou des agences ou organisations régionales, gouvernementales et non gouvernementales basées en Afrique.

Le programme de bourses de recherche individuelles (IRF), une composante essentielle de l’APN, est un moyen d’améliorer la qualité et la visibilité de la recherche africaine indépendante sur la paix aux niveaux régional et mondial, tout en rendant les connaissances sur la consolidation de la paix accessibles aux principaux décideurs, praticiens et centres de recherche. en Afrique et dans le monde.

Les bénéficiaires produisent des connaissances basées sur la recherche qui sont pertinentes et ont un impact significatif sur la science, la politique et la pratique de la consolidation de la paix sur le continent. Pour sa part, l’APN s’efforce d’apporter les connaissances factuelles des boursiers aux débats et politiques régionaux et mondiaux axés sur la consolidation de la paix. Le programme vise également à construire un réseau hautement visible et actif d’universitaires et de praticiens africains capables de projeter les perspectives et les voix africaines sur les discours, les connaissances et les pratiques de consolidation de la paix dans le monde.

centres d’intérêt

Un soutien est disponible pour la recherche et l’analyse sur les sujets suivants :

  • Causes, moteurs, acteurs et déroulement des conflits violents ;
  • Conflit autour des ressources naturelles : dimension communautaire, nationale et régionale
  • géopolitique et histoire des conflits, médiation des conflits et paix ;
  • les minorités, les groupes sous-représentés et la dynamique sociale des conflits et de la paix ;
  • Changement climatique, transition énergétique, conflits et paix
  • religion et paix
  • résilience, prévention des conflits et transformation ;
  • Acteurs armés étatiques et non étatiques, criminalité transnationale, extrémisme, déplacement et migration ;
  • les élections post-conflit, la démocratisation, la gouvernance et le développement ;
  • la construction de l’État, la construction de la nation, les identités et la question de la citoyenneté ;
  • justice transitionnelle, réconciliation et paix;
  • Les dimensions économiques et financières des opérations de soutien à la paix et de reconstruction post-conflit ;
  • Communautés économiques régionales (CER), régionalisme et paix ;
  • les partenariats ONU-UA-CER et les architectures de consolidation de la paix ;
  • Médias numériques, technologie, guerre et paix ;
  • cultures, médias et art(s) de la paix ;
  • les femmes, les jeunes et la consolidation de la paix ;
  • politique de l’eau, conflits et paix ;
  • Théâtre, musique et paix
  • Mobilités humaines, incertitudes et paix
  • Éducation à la paix et avenir africain
  • prévention des atrocités de masse; et
  • Maladies, politique et paix

communauté

  • Jusqu’à dix-sept (17) bourses individuelles d’un maximum de 15 000 USD chacune seront attribuées.

autorisation

  • Les candidats doivent être des citoyens africains résidant actuellement dans un pays africain. Ce concours est ouvert aux universitaires africains ainsi qu’aux analystes et praticiens des politiques.
  • Les candidats universitaires doivent occuper un poste de professeur ou de chercheur dans une université ou un organisme de recherche africain et ne pas avoir de doctorat avant janvier 2013. Les candidats qui n’ont pas obtenu leur doctorat au 10 février 2023 ne seront pas prioritaires pour l’admission en tant qu’universitaires.
  • Les candidats qui sont des analystes politiques ou des praticiens doivent être basés en Afrique dans une institution régionale ou sous-régionale ; une agence gouvernementale; ou une organisation non gouvernementale, médiatique ou de la société civile et avoir au moins une maîtrise obtenue avant janvier 2018, avec au moins cinq ans d’expérience avérée de recherche et de travail dans les activités de consolidation de la paix sur le continent.

application

Les conditions d’application sont:

  • Formulaire de demande rempli
  • Proposition de recherche et bibliographie
  • Sortie(s) prévue(s)
  • Curriculum vitae actuel
  • Calendrier de recherche proposé
  • Budget de recherche proposé
  • Deux lettres de référence
  • Évaluation(s) linguistique(s) (si nécessaire)

Cliquez ici pour postuler

Pour plus d’informations, consultez la FAQ et visitez Subventions APN.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *