Advertisement

Règle 2G : Restrictions sur les non vaccinés

Cela dit la règle 2G

La règle 3G s’applique actuellement à l’échelle nationale (gvacciné gmangé, gtesté). Mais Hambourg a été le premier État fédéral à durcir la règle fin août et a commencé à l’utiliser Modèle 2G (vacciné et récupéré). Selon cela, les organisateurs ou les restaurateurs peuvent décider eux-mêmes, sur la base du règlement intérieur, s’ils souhaitent admettre uniquement des personnes vaccinées et la genèse. Ils doivent alors fournir les justificatifs appropriés. Le “test gratuit” – comme c’est le cas avec la 3G – n’est alors pas possible pour les personnes non vaccinées. Avec l’introduction de la règle 2G, les politiciens augmentent la pression sur les non vaccinés pour qu’ils soient vaccinés contre Corona. De l’avis du Sénat, il y a un faible risque d’infection avec un modèle 2G, de sorte qu’un desserrage pourrait être possible – il n’y a plus d’exigence de distance et de masque.

De plus en plus d’États fédérés introduisent le modèle 2G

D’autres états comme Berlin, Basse-Saxe, Hesse, Saxe et Bade-Wurtemberg reprennent maintenant et s’appuient également sur la 2G. Le Bade-Wurtemberg prévoit actuellement un “feu de circulation Corona”. Avec une utilisation élevée des lits de soins intensifs, la règle 2G pourrait alors également prendre effet dans le Land du sud de l’Allemagne.

Selon le Premier ministre de Basse-Saxe Stephan-Peter Weil (SPD), l’extension de la règle 2G est une “contribution à la normalisation de la vie publique”. Les citoyens entièrement vaccinés auraient le droit de pouvoir à nouveau mener “leur ancienne vie” “sans restrictions”. Les adultes qui décident de ne pas se faire vacciner, en revanche, devraient être “responsables des conséquences de leur décision”.

Mise à jour du 8 novembre : le modèle 2G bientôt à l’échelle nationale ?

L’Autriche réagit à l’augmentation du nombre de corona et renforce les mesures. En conséquence, le modèle 2G s’applique à l’échelle nationale à partir d’aujourd’hui (8 novembre). Une visite au restaurant, chez le coiffeur ou au cinéma n’est donc réservée qu’aux personnes vaccinées et guéries. Le maire de Hambourg Peter Tschentscher (SPD) est également favorable à un modèle 2G dans ce pays. Dans la ZDFjournal d’aujourd’hui Tschentscher a déclaré: “Nous avons déjà introduit la règle 2G à Hambourg en août (…) Cela doit maintenant être mis en œuvre dans toute l’Allemagne.” Lorsqu’on lui a demandé si une règle nationale 2G ne serait pas la même chose qu’un verrouillage pour les personnes non vaccinées, il a répondu le Politicien du SPD : « Nous ne pouvons pas toujours juger cette pandémie du point de vue des non-vaccinés. » Après tout, le grand nombre de personnes qui ont déjà été vaccinées ont aussi des droits.

La Saxe est le premier État fédéral à introduire la règle 2G dans certaines parties de la vie publique à tous les niveaux. Le modèle 2G touche des domaines tels que l’hôtellerie, les événements en salle, les clubs, les discothèques et les grands événements.

Règle 2G : Inconvénients pour les non vaccinés

Le modèle 2G signifie des restrictions importantes pour les personnes non vaccinées qui sont comparables à un verrouillage léger. La participation à la vie publique telle que la visite d’installations publiques telles que les restaurants, les studios de fitness ou les cinémas n’est pas possible pour les personnes non vaccinées. À l’inverse, pour les personnes vaccinées et récupérées, cela signifie qu’une telle visite est possible sans restriction de capacité ni exigence de distance.

A partir de novembre : Plus d’indemnisation de quarantaine pour les personnes non vaccinées

Les gouvernements fédéral et des États ont maintenant convenu qu’à partir de novembre, les personnes non vaccinées ne seront plus indemnisées pour la perte de revenus. La décision est basée sur la loi fédérale sur la protection contre les infections. Plus précisément, la loi stipule qu’il n’y a aucun droit à indemnisation si la quarantaine ordonnée aurait pu être évitée par une vaccination publiquement recommandée. Le chef du département bavarois, Klaus Holetschek, qui est également président de la conférence des ministres de la santé, a récemment déclaré: S’il n’y a pas de raisons de santé contre la vaccination, il ne voit finalement aucune raison pour que les contribuables assument une indemnisation pour perte de revenus. Selon le ministre de la Santé, Jens Spahn, c’est une question d’équité – ce n’est pas une question de pression : “Et puis c’est aussi important quand les gens disent que c’est leur décision libre et personnelle – ça restera comme ça – qu’ils se fassent vacciner ou non”. , qu’avec cette décision vient la responsabilité d’en supporter les conséquences financières.

Quand la règle 2G prend tout son sens

Surtout avec une incidence et un taux d’hospitalisation croissants, la 2G ne peut être exclue – cependant, il n’y a pas de déclarations correctes concernant le gouvernement fédéral, seulement des déclarations isolées de politiciens tels que le ministre de la Santé Jens Spahn (CDU) ou l’expert en santé Karl Lauterbach (SPD), qui sont positifs pour le prononcé du modèle. Comparé à la sujets quotidiens a déclaré Spahn: “Les personnes vaccinées et récupérées devraient l’avoir beaucoup plus facilement.”

Lauterbach considère que des restrictions supplémentaires pour les personnes non vaccinées sont nécessaires en cas d’infection grave. En conversation avec le Poste du matin de Berlin il a déclaré: « Si le nombre de cas continue d’augmenter si rapidement, en particulier en Rhénanie du Nord-Westphalie, il faudra alors durcir les règles pour les personnes non vaccinées. Cela inclut également une règle 2G aussi cohérente que possible, du moins dans les zones où le risque est très élevé.

Pratiquement aucune exception dans le modèle 2G

Il n’y a aucune exception à la règle 2G. En raison du risque d’infection, toutes les personnes non vaccinées – y compris les personnes telles que les femmes enceintes qui ne peuvent pas être vaccinées pour des raisons médicales – sont exclues des événements 2G. Les seules exceptions sont les enfants et les jeunes jusqu’à l’âge de 17 ans inclus.

Conclusion : la règle 2G divise

La règle 2G offre déjà un potentiel de conflit. Une telle réglementation permet plus d’utilisation et donc plus de profit pour les restaurateurs et les organisateurs ainsi qu’une plus grande liberté pour les personnes vaccinées. Cependant, le règlement 2G signifie aussi une obligation indirecte de vacciner et l’exclusion sociale des personnes non vaccinées.

Vidéo : Corona à l’automne : ces États fédéraux ont introduit des règles 2G