Advertisement

Presque tout le monde fait ces 3 erreurs

Un rhume est lourd de symptômes désagréables. Les muqueuses nasales gonflent et le nez se bouche. Afin de pouvoir à nouveau respirer librement, de nombreuses personnes utilisent des sprays nasaux décongestionnants, disponibles en pharmacie sans ordonnance. Les vaporisateurs nasaux fonctionnent rapidement et efficacement, mais peuvent aussi être dangereux s’ils sont mal utilisés. Par conséquent, le vaporisateur nasal ne doit être utilisé que pour soulager les symptômes d’une infection aiguë.

Comment fonctionne le spray nasal décongestionnant ?

Le spray nasal décongestionnant contient des sympathomimétiques qui provoquent la constriction des vaisseaux sanguins de la muqueuse nasale. Le rétrécissement des vaisseaux sanguins fait gonfler les muqueuses. Cependant, les effets ne durent que quatre à six heures avant que les muqueuses ne gonflent à nouveau.

Vaporisateur nasal : presque tout le monde fait ces erreurs

Il n’y a rien de mal à utiliser à court terme un spray nasal en cas d’infection aiguë. Attention à éviter les erreurs suivantes :

  1. Utiliser un vaporisateur nasal trop souvent et trop longtemps: Le spray nasal décongestionnant ne doit être pris que quelques jours, une semaine au maximum. Une utilisation prolongée endommagera la membrane muqueuse. De plus, le spray nasal peut devenir addictif, car la muqueuse nasale s’habitue au spray au fil du temps et gonfle immédiatement à nouveau dès que l’effet s’estompe. Ce comportement après l’utilisation du spray nasal est appelé “l’effet rebond”. L’utilisation à long terme d’un vaporisateur nasal peut entraîner un rhume chronique. Des symptômes psychologiques tels que la peur de suffocation peuvent également survenir si le spray n’est pas pris.
  2. Mauvaise pulvérisation : Beaucoup de choses peuvent mal tourner lors de la pulvérisation. La manipulation hygiénique du spray nasal est particulièrement importante. Après une pulvérisation, vous devez retirer complètement le flacon de votre nez avant de continuer à l’utiliser. S’il reste dans le nez pendant plusieurs pulvérisations, les germes du nez peuvent pénétrer dans la bouteille. Cela favorise une nouvelle infection par des agents pathogènes. Le bon angle de pulvérisation est également important. Dirigez la buse dans la narine loin de la cloison nasale pour éviter que le spray nasal ne s’y coince et ne provoque un goût désagréable dans la gorge.
  3. Absence de mesures d’hygiène : Une autre erreur est le manque d’hygiène lors de l’utilisation du spray nasal, bien que cela soit particulièrement important. Si l’orifice de pulvérisation n’est pas nettoyé après utilisation, des germes peuvent pénétrer et favoriser la réinfection. Après utilisation, nettoyez l’orifice de pulvérisation avec un chiffon propre ou, si possible, avec de l’eau chaude. De plus, une seule personne doit utiliser un vaporisateur nasal à la fois pour éviter la transmission de germes.