Comment faire une presse Arnold avec la bonne forme

Connaissez-vous ce bodybuilder, acteur, ancien gouverneur et (d’accord, eh bien, fictif) Terminator Arnold Schwarzenegger a-t-il donné son nom à tout un peloton d’haltérophilie ? C’est ce qu’on appelle l’Arnold Press, et c’est essentiellement une variante d’une presse à épaules qui donnera à vos deltoïdes (épaules) et à vos abdominaux un entraînement sérieux.

“L’Arnold Press est un excellent moyen de développer la force des épaules du haut du corps”, déclare l’entraîneur personnel Morit Summers. “Et comme toujours, nous devons utiliser nos noyaux.”

La force des épaules est un élément important de toute routine de musculation. Non seulement cela vous aide dans une foule de mouvements fonctionnels, comme sortir des articles des placards ou soulever des sacs d’épicerie, mais c’est aussi un élément important pour maintenir une bonne posture et empêcher vos épaules de s’affaisser vers l’avant.

L’Arnold Press avec une forme correcte est tout au sujet des torsions et des ascenseurs contrôlés. Vous commencez par tenir vos poids devant votre visage, les bras parallèles au sol, les coudes pliés à 90 degrés et les paumes face à votre tête. Ensuite, ouvrez vos coudes de chaque côté de vos épaules, en les gardant pliés, et faites pivoter vos paumes vers l’avant. Ensuite, poussez ces poids au-dessus de votre tête tout en redressant vos bras. Puis inversez le mouvement en ramenant vos bras à la position de départ.

Comme vous pouvez le constater, déménager est un peu… compliqué. Et avec autant de pièces mobiles (littéralement), de nombreux éléments peuvent mal tourner et vous empêcher de tirer le meilleur parti de votre Arnold Press.

Dans le dernier épisode de The Right Way, Summers nous explique les erreurs les plus courantes qu’elle constate lorsque les gens essaient d’appuyer comme Arnold.

Erreur 1 : Pousser trop loin vers l’avant

Le premier piège potentiel réside dans la position de la presse. Levez-vous les bras vers le haut de manière contrôlée ? Ou claquez les poids devant votre corps, ce qui, selon Summers, n’est “pas efficace” (sans oublier que cela ne fait pas du bien sur ces épaules).

Erreur 2 : utiliser l’élan

Une autre erreur courante consiste à utiliser l’élan pour alimenter le mouvement au lieu d’activer vos muscles. La clé pour le savoir est de savoir si votre torse et vos bras s’agitent comme un homme gonflable.

Erreur 3 : Oublier le noyau

Enfin, l’un des composants cruciaux et manqués de ce mouvement – surprise, surprise – active votre cœur ! Vous devez engager vos abdominaux si vous voulez stabiliser suffisamment votre torse pour permettre à vos épaules de se tordre et de tourner dans la bonne direction.

Regardez la description complète de Summer du puissant Arnold Press dans la vidéo ci-dessus.

Leave a Reply

Your email address will not be published.