C’est pourquoi le bras fait mal après la vaccination

Dans la lutte contre la pandémie corona, de plus en plus de personnes optent pour une vaccination corona. Actuellement, les vaccins à ARNm de Biontech/Pfizer et Moderna ainsi que les vaccins vectoriels d’AstraZeneca et Johnson & Johnson sont utilisés pour la vaccination. Après la vaccination, des réactions dites de vaccination peuvent survenir. Les maux de tête, la fatigue et les symptômes pseudo-grippaux sont des symptômes post-vaccinaux courants, à la fois lorsqu’ils sont vaccinés avec des vaccins à ARNm et avec des vaccins à base de vecteurs. Selon l’Institut Robert Koch (RKI), la réaction locale la plus courante est la douleur au site de ponction.

Vaccination Corona: C’est pourquoi le bras fait mal après la vaccination

Toutes les personnes ne présentent pas de symptômes après la vaccination. Cependant, avec les trois vaccins, les réactions physiques les plus courantes surviennent après la vaccination des douleurs ou un sensation de pression à l’endroit touché. La douleur peut ressembler à la sensation d’un muscle endolori. Se produisent également chez 84,1 % des personnes vaccinées rougeur ou gonflement au. Beaucoup de gens sont perturbés lorsqu’ils remarquent ces symptômes. Cependant, ils ne sont pas préoccupants et peuvent également survenir avec une vaccination contre la grippe.

En général, la douleur après une vaccination est un bon signe car elle nous montre que le corps réagit à la vaccination. Car selon l’Institut Paul Ehrlich (PEI), la formation des anticorps a généralement lieu au niveau de la ponction elle-même. Pour cette raison, il n’est pas rare que le bras soit rouge, enflé ou douloureux. Les personnes dont le système immunitaire fonctionne bien réagissent généralement plus rapidement et plus fortement aux soi-disant réactions locales. Dans la plupart des cas, les réactions locales surviennent quelques heures après la vaccination et peuvent durer quelques jours.

D’ailleurs: Une étude de l’autorité sanitaire américaine FDA est parvenue à la conclusion que même avec la vaccination de rappel avec le vaccin Biontech, environ 83% des personnes vaccinées ressentaient des douleurs au site d’injection.

Bras Covid : réaction d’hypersensibilité cutanée

La vaccination avec les vaccins de Biontech/Pfizer et Moderna, qui sont tous deux des vaccins à ARNm, peut également provoquer un soi-disant bras Covid chez les personnes vaccinées. Le terme a été utilisé plus largement aux États-Unis et au Canada – le phénomène a d’abord été surnommé “bras Moderna” par les médias là-bas jusqu’à ce qu’il soit clair que le vaccin Biontech/Pfizer pouvait provoquer la même réaction.

Les symptômes du bras Covid apparaissent principalement quelques jours après la vaccination – la peau autour du site d’injection peut devenir rouge, enflée, chaude et démanger. Les symptômes sont inoffensifs et disparaissent après environ quatre à cinq jours. Début mars, un rapport de sécurité de l’Institut Paul Ehrlich (PEI) indiquait : “Ces réactions locales retardées peuvent survenir environ une semaine après la vaccination et se caractérisent par une rougissement bien défini de la peau et gonflement sur le bras vaccinédans certains cas associée à des douleurs et/ou des démangeaisons.” En raison de l’intervalle de temps, le PEI suppose une réaction d’hypersensibilité de la peau, qui est liée à la constitution du système immunitaire de l’organisme. Si le bras Covid survient après la vaccination , cela n’a aucun effet sur la deuxième vaccination. Selon le PEI, il n’y a aucune raison “de suspendre ou de retarder la deuxième dose de vaccination chez les personnes concernées”. Cependant, forcer le bras ou faire de l’exercice après la vaccination n’est pas recommandé. Ici vous pouvez découvrir ce que vous pouvez faire avec les sports de la vaccination >>

Des études cliniques ont montré que les femmes en particulier seraient affectées après la vaccination avec des vaccins à ARNm. On ne sait pas encore pourquoi certaines personnes réagissent plus fortement que d’autres.