Advertisement

Aliments inflammatoires à éviter

Pro-inflammatoires : Ces aliments fragilisent l’organisme

1. Gras trans artificiels

Les gras trans artificiels font partie des graisses malsaines et provoquent une augmentation du mauvais cholestérol, appelé cholestérol LDL. Celui-ci se dépose dans les vaisseaux et conduit à l’artériosclérose, qui à son tour entraîne des maladies cardiovasculaires telles que l’hypertension artérielle, les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques.
Les gras trans sont produits lors de la torréfaction, de la friture ou de la production industrielle, par exemple lorsque les huiles végétales et leurs acides gras insaturés sont durcis. Par exemple, vous êtes dans bonbons, Produits de boulangerie, frit et produits finis inclus parce qu’ils durent plus longtemps.

2. Sucre

Bien sûr, le sucre fait partie des aliments pro-inflammatoires. Il n’y a pas que le saccharose, c’est-à-dire le sucre ménager ordinaire, qui favorise l’inflammation. Ses composants individuels, le sucre de raisin (glucose) et le sucre de fruit (fructose), ont également un effet inflammatoire. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande un maximum de 25 grammes de sucre par jour – l’équivalent d’environ six cuillères à café. Au fil du temps, une consommation élevée de sucre peut entraîner une inflammation dans le corps, ce qui peut entraîner des maladies telles que les rhumatismes, l’obésité, le diabète de type 2, la stéatose hépatique, le cancer, les migraines et l’hypertension artérielle.

Pointe: Cependant, vous ne devriez pas vous passer de fruits frais en raison des précieuses substances végétales secondaires. Cependant, consommez-le avec modération – la Société allemande de nutrition (DGE) recommande un maximum de deux portions ou 250 grammes par jour.

Aussi passionnant : Voici comment le sucre affecte les intestins >>

3. Farine blanche

Contrairement aux produits à base de céréales complètes (glucides complexes), les glucides simples ne contiennent pratiquement pas de fibres alimentaires ni de minéraux. Les soi-disant “glucides vides” sont métabolisés plus rapidement. Cela conduit à une augmentation soudaine du taux de sucre dans le sang, qui chute ensuite fortement à nouveau. Cela peut déclencher des fringales, entraînant souvent plus de nourriture que nécessaire. Cela augmente également l’apport énergétique, qui est stocké sous forme de graisse si elle n’est pas utilisée – et le surpoids favorise également l’inflammation.
Si beaucoup de farine blanche est consommée sur une longue période, cela augmente le nombre de bactéries intestinales inflammatoires, ce qui peut entraîner, entre autres, l’obésité et les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin.

4. Viande transformée

La viande fait également partie des aliments pro-inflammatoires. Les produits particulièrement transformés tels que les saucisses ou la charcuterie et le porc contiennent de nombreux produits finaux de glycation avancée (AGE), qui favorisent l’inflammation dans le corps. La teneur en sel et en sucre joue également un rôle. Les produits de charcuterie et de charcuterie contiennent souvent de grandes quantités de sel et de sucre, qui ont un effet négatif sur le corps. Le sel peut entraîner une vasoconstriction, qui à son tour entraîne une hypertension artérielle. Une volaille maigre et une consommation de viande généralement réduite sont meilleures.

Facteurs pro-inflammatoires dans le lait et la viande bovine

Les produits issus de vaches semblent être particulièrement pro-inflammatoires. Les premières études indiquent que des substances appelées “Bovine Milk and Meat Factors” (BMMF) contenues dans le lait et la viande bovine sont pro-inflammatoires et peuvent éventuellement favoriser des maladies chroniques. Le Centre allemand de recherche sur le cancer (DKFZ) étudie actuellement si ces ingrédients peuvent favoriser le développement du cancer (en particulier du côlon et du sein) à long terme, mais met en garde en même temps contre des conclusions prématurées.

Lisez aussi : Une étude indique que les végétariens sont plus minces et en meilleure santé >>

Livres sur les régimes anti-inflammatoires